Serengeti, paradis du safari en Tanzanie

Serengeti, paradis du safari en Tanzanie

Le Serengeti est le plus ancien parc tanzanien. Créé en 1951 sur une superficie de près de 14 763 km², il protège un écosystème unique et surtout un des phénomènes animaliers les plus spectaculaires au monde : la grande migration qui voit chaque année quelques centaines de milliers d’animaux (essentiellement des gnous, des zèbres et des gazelles) parcourir plus de 1 000 km à la recherche de meilleurs pâturages en suivant la saison des pluies.

De décembre à juillet, les animaux montent vers la frontière kenyane et le parc du Masaï Mara et reviennent vers la région du Ngorongoro d’août à novembre. C’est aussi le moment où les femelles mettent bas (plus de 8 000 bébés gnous naissent chaque jour), une aubaine pour la cohorte de grands fauves qui suivent ou attendent la migration. Le parc du Serengeti abrite aussi presque toute la faune africaine et est réputé pour ses troupeaux de buffles,  ses importants groupes d’éléphants et de girafes, et son foisonnement d’antilopes et de gazelles (élans, damalisques, bubales, impalas, gazelles de Grant). Cette profusion d’herbivores attire bien évidemment un large nombre de prédateurs tels que les lions, les léopards, habituellement rencontrés dans les forêts d’acacias de la rivière Seronera, et les guépards, maitres des grandes plaines du Sud-Est, les chacals, les hyènes ou les servals.  Plus de 500 espèces d’oiseaux y ont été recensées (autruche, secrétaire, aigle, vautour, guêpier….). Cette richesse faunistique fait du Serengeti le lieu idéal pour un safari en famille ou un voyage de noces grâce aux nombreux lodges ( Faru Faru, Mbalageti, Singita Mara River Camp, Ubuntu Migration Camp…) installés dans le parc ou dans ses abords immédiats. Cette richesse faunistique est due à la diversité des habitats : grandes savanes parsemées d’acacias, rivières peuplées d’hippopotames et de crocodiles (rivières Seronera, Mara…), formations rocheuses (kopjes) appréciées des félins. Autre avantage, le parc est si grand (en langue masaï, Serengeti signifie plaine infinie) que vous serez bien souvent seul pour assister au plus beau spectacle que la nature puisse nous offrir. La meilleure saison pour y faire un safari court de décembre à juillet. Les prédateurs sont particulièrement présents de juin à octobre. Pour la grande migration, plusieurs dates sont possibles :

– mars/avril : départ de la région du Ngorongoro et Serengeti (rivière Mbalageti)

– mai/juin : région du « Western Corridor », dans la région de Grumeti

– juin/juillet : nord du Serengeti.

–  juillet/septembre : nord du Serengeti et Kenya (parc du Masaï Mara).

– octobre/novembre : redescente des troupeaux dans le Serengeti

– décembre/mars : retour dans la région de la Ngorongoro Conservation Area

Groupe de girafes dans le Serengeti

Groupe de girafes dans le Serengeti