Safari en Tanzanie : le Parc National d’Arusha

Safari en Tanzanie : le Parc National d’Arusha

Le plus discret des parcs tanzaniens se trouve à une heure de route d’Arusha. Situé à l’écart de la grande boucle classique des safaris en Tanzanie, le parc d’Arusha (137 km²) mérite une visite car c’est le seul endroit du pays où vous pouvez observer le merveilleux singe colobe dans son habitat de forêt de montagne. C’est ici de ce parc que partent les randonneurs à l’assaut du Mont Meru, une ascension parfaite pour s’acclimater à l’altitude et ensuite affronter le Kilimandjaro !

C’est d’ailleurs la forêt pluvieuse qui vous accueille dès l’entrée du parc d’Arusha. Les hauts arbres croulant sus les lichens, les mousses et les épiphytes sont le royaume de plusieurs espèces de singes Le plus connu est le colobe noir et blanc qui, avec sa longue queue, est un véritable acrobate de la canopée. Y évoluent également le plus rare cercopithèque à diadème et de nombreux oiseaux tels que le touraco multicolore, l’aigle, le milan et le calao. Aux pieds volcan du Ngurdoto, marécages et étangs accueillent de nombreux buffles, hippopotames et phacochères. La forêt laisse ensuite place à un paysage de collines herbeuses qui mène aux lacs de la région de Momela, réputés pour leurs grands rassemblements de flamants roses. En saison, plusieurs dizaines d’oiseaux migrateurs fréquentent également les lieux (limicoles, anatidés…). Même si le parc d’Arusha n’est pas toujours compris dans les safaris en Tanzanie, la grande faune y est présente avec une belle population de girafes, de zèbres, de buffles et d’antilopes telles que le superbe cobes defassa à poils longs et aux cornes torsadées en forme de lyre. Question « big five », et outre le buffle, le parc d’Arusha abrite quelques lions et éléphants, hélas trop rarement au rendez-vous. En revanche, c’est un bel endroit pour trouver un léopard perché dans son arbre sur fond de Kilimandjaro, une image à ne pas rater ! Si le parc n’est pas très fréquenté par les amateurs de safaris, il l’est beaucoup plus par les passionnés de randonnée. C’est en effet d’ici que partent les sentiers qui grimpent à l’assaut du Mont Meru, cinquième plus haut sommet d’Afrique avec 4 566 m d’altitude. Outre la traversée de la forêt pluvieuse et de sa flore remarquable, la randonnée permet de découvrir lobélies géantes et autres plantes curieuses d’altitude avant de déboucher au sommet d’où la vue sur le Kilimandjaro voisin est tout simplement spectaculaire. C’est là une belle alternative ou une préparation parfaite à l’ascension du Kilimandjaro dont la hauteur (près de 6 000m) pourrait décourage plus d’un grimpeur. La meilleure saison pour entreprendre l’ascension du Mont Meru court de juin à février, avec un risque de pluie en novembre et décembre.

safari en Tanzanie

Randonneurs en route pour le Mont Meru