Safari au Malawi : le parc de Liwonde

Safari au Malawi : le parc de Liwonde

D’une superficie de 580 km², le parc national de Liwonde est le plus connu des parcs du Malawi. Créé en 1973 et situé à la frontière du Mozambique, entre le sud du lac Malawi et la ville de Blantyre, ce parc est traversé par la rivière Shire sur plus de 80 km. Il est depuis 2015 géré par l’association African Parks qui y a réintroduit des rhinocéros, des lions et des guépards. Il y a encore quelques années, faire un safari au Malawi dans le parc de Liwonde ne pouvait être que le fait d’amoureux des éléphants ou des oiseaux. Le parc abrite en effet la plus grande population d’éléphants du pays et plus 400 espèces d’oiseaux. Certes, il restait bien quelques antilopes, hippotragues noirs, zèbres, cobes, koudous, phacochères, girafes, hippopotames et de rares léopards mais les espèces les plus emblématiques (lions, guépards, rhinocéros, buffles) avaient disparu, victime d’un braconnage intensif. La région est en effet densément peuplée et la guerre au Mozambique n’a guère aidé à la préservation des animaux.

Pourtant, le parc est superbe. Traversé par la rivière, il alterne forêt dense, savane, baobabs, plaines sableuses, zones humides, le tout sur fond de montagnes. EN 2015, l’association African Parks a passé un accord pour reprendre la gestion des trois principaux parcs du Malawi (Nkhotakota, Majete et Liwonde). Après avoir clôturé le parc sur près de 120 km afin de contenir les animaux dans le parc et éviter les conflits avec les villages voisins, African Parks a formé des dizaines de rangers qui ont passé le parc au peigne fin pour enlever les pièges posés par les braconniers. Au total, pas moins de 36 000 collets et autres pièges ont été trouvés en deux ans !!! Ensuite, 336 éléphants furent transférés dans le parc de Nkhotakota pour épargner la forêt et favoriser le retour d’autres espèces. En 2017, sept guépards et dix lions furent relâchés à Liwonde,  suivis par quelques rhinocéros noirs peu de temps après. Et les premiers résultats sont là. Le nombre de visiteurs a augmenté de 25% et les revenus tirés du tourisme ont bondi de 70%. Les lodges du parc (Mvuu Camp) sont en cours de rénovation. Cela a permis d’embaucher des travailleurs locaux et donc de réduire la pauvreté de certains villages qui, depuis, ne braconnent plus pour survivre. Si les animaux du parc de Liwonde sont encore sensibles à la présence humaine, synonyme de danger, nul doute que d’ici deux ou trois ans, ceux-ci se seront habitués au 4×4 et que le parc de Liwonde fera du Malawi nouvelle et très complète destination de safari avec les parcs de Majete et Nkhotkota et le lac Malawi.safari au Malawi

safari au malawi