Victoria Falls safari lodge

Victoria Falls safari lodge

Sur les traces de David Linvingstone

Adresse incontournable du Zimbabwe située à la frontière entre le Botswana et la Zambie, le Victoria Falls Safari lodge est une escale parfaite pour découvrir les chutes Victoria et s’immerger dans une région d’Afrique parmi les plus belles du continent.

  • le Victoria falls safari lodge au Zimbabwe
  • le victoria falls safari lodge au zimbabwe
  • une chambre du Victoria falls safari lodge
  • chambre du Victoria falls safari lodge
  • la piscine du victoria falls safari lodge
  • le victoria falls safari lodge au zimbabwe
  • le victoria falls safari lodge au au zimbabwe
  • buffles et éléphnats au point d'eau au zimbabwe
  • le boma du Victoria falls safari lodge
  • le boma du victoria falls safari lodge
  • les chutes victoria au zimbabwe
  • les chutes Victoria au Zimbabwe
  • les chutes victoria au zimbabwe
  • la statue de Livingstone près des chutes de victorai au zimbabwe
  • la forêt des chutes victoria
  • survol en hélicoptère des chutes victoria au zimbabwe
  • vue aérienne des chutes Victoria au Zimbabwe
  • le fleuve zambèze vue du ciel

Certes, le Victoria Falls Safari lodge n’est pas une des adresses des plus intimistes. Avec 72 chambres, il fait même partie des plus grands lodges du Zimbabwe. Pourtant, il s’en dégage un charme indéniable grâce à ses phacochères en liberté sur les pelouses, ses oiseaux partout dans les arbres, sa construction toute en hauteur et à son architecture en bois et toit de chaume.  Son « must » est sans conteste sa vaste terrasse/bar/restaurant/piscine qui domine toute la savane environnante et surplombe un point d’eau où éléphants, buffles et antilopes viennent se désaltérer en nombre. Le spectacle est juste inoubliable le matin tôt, à l’heure du petit-déjeuner, et le soir, au moment de l’apéritif !

L’hébergement

Chaque chambre dispose d’une petite terrasse qui permet de profiter du spectacle en plus petit comité. Si certaines des chambres peuvent paraître vieillottes avec leur décoration africaine de bois sombre et de tissus colorés, un vaste programme de rénovation est en cours afin de  leur donner un aspect plus moderne et contemporain. 

Les chambres standards peuvent être configurées en lit double ou twin. Les chambres Deluxe, plus spacieuses et équipées d’un mini-bar, ont une vue privilégiée sur le point d’eau. Cinq d’entre elles peuvent recevoir un lit supplémentaire pour un enfant de moins de 12 ans.  Enfin, les suites sont en duplex avec un étage réservé à un salon avec vue, minibar et autres facilitées et un étage dédié à la chambre et à la salle de bain.

La restauration

Le Victoria Falls Safari Lodge propose plusieurs choix de restauration. Le restaurant MaKuwa-Kuwa ouvre sur la terrasse avec vue. Menu à la carte avec spécialités locales et cuisine international. Une version snack est possible au Buffalo Bar près de la piscine. Le soir, tentez l’expérience du Boma, situé à 500m du lodge. Le Boma propose une vraie cuisine locale avec tous les ingrédients cultivés dans  le pays et préparés de façon traditionnelle.  Vous y trouverez par exemple un grand bol de vers mopane, chenilles grillées considérées comme une friandise. Un certificat vous sera décerné pour toute chenille croquée. Un spectacle de danse et de musique locale ajoute à l’ambiance du lieu. Sachez que vous ne serez pas obligé de participer à l’expérience collective de tam-tam ou de vocalise mais bon, ça reste bon enfant, convivial et plutôt bien fait.

 

LES POINTS FORTS

Un lodge abordable pour tout budget

Navette gratuite pour les chutes Victoria

La terrasse avec vue sur la savane et le point d’eau

Le Doma, pour l’expérience culinaire et son ambiance festive

 

LA MEILLEURE SAISON

Les mois d’hiver, de mai à octobre, sont généralement secs. Les chutes Victoria ne sont pas alors à leur paroxysme. En revanche, il sera plus facile de s’en approcher et de faire la promenade jusqu’au bout. L’été, de novembre à avril, est plus chaud et humide. Les chutes dégagent alors tellement de vapeur d’eau qu’il est quasiment impossible de les photographier et nombre d’activités sont suspendues. Les mois de septembre, d’octobre, de mai et de juin sont sans doute les plus propices pour admirer les chutes dans les meilleures conditions.

 

NOTRE CONSEIL

Passer deux nuits au Victoria Falls Safari Lodge vous donnera largement le temps de découvrir les chutes et le fleuve Zambèze ainsi que les nombreuses activités  proposées  (survol en hélicoptère, saut à l’élastique, rafting, zip line, croisière…).

 

SAFARI au ZIMBABWE

L’agence SAFARI WORLD IMAGE propose plusieurs idées de safari au Zimbabwe à découvrir sur son site: www.safariworldimage.com

Vous pouvez ensuite continuer votre découverte du pays en visitant la région des Matopos pour y admirer les peintures rupestres des San (Amalinda lodge et Big Cave Camp), et réaliser votre rêve de safari au Zimbabwe dans le parc national de Hwange où nous vous proposons plusieurs très beaux lodges : The Hide, Somalisa Camp et Linkwasha Camp.

 

 

Les chutes Victoria

Les chutes Victoria forment la frontière naturelle entre le Zimbabwe et la Zambie. Ici les eaux du fleuve Zambèze se jettent dans une étroite faille sur une longueur de 1 700 m et d’une hauteur de 108 m. Localement, elles ont été baptisées Mosi-oa-Tunya, la « fumée qui gronde », à cause du panache de vapeur et du bruit qu’elles provoquent. Elles sont inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Au moment de la saison des pluies, le nuage d’eau pulvérisée peut s’élever à plus de 400 m de haut lorsque le Zambèze s’écoule à plus de 9 100 m3 d’eau par seconde. Les embruns sont alors tels qu’il est impossible de bien voir les chutes. En revanche, cette humidité a donné naissance à une véritable forêt tropicale riche en fleurs et en espèces endémiques. Le chemin qui longe les chutes conduit à plusieurs plateformes d’observation et à la statue de Livingstone. Il est conseillé de porter de bonnes chaussures et un vêtement étanche. 

David Livingstone

Sans doute le plus célèbre de tous les explorateurs africains, David Livingstone est né en Ecosse en 1813. Après des études de théologie à Glasgow, il s’embarque pour le Cap en 1840. Il n’aura alors de cesse d’explorer  l’Afrique australe. En 1849, il traverse le désert du Kalahari. En 1851-1852, il explore le cours du Zambèze. Il découvre les chutes Victoria le 17 novembre 1855. Malgré tous les honneurs reçus, il repart en exploration et arrive au lac Malawi en septembre 1859 puis, en 1864, il repart en direction du lac Tanganyika (Tanzanie). Malade et abandonné par ses porteurs, il décide de rester sur les bords du lac, à Ujiji. C’est là que, en 1869, Henry Morton Stanley, journaliste envoyé par le journal New York Herald, le retrouve et lâche cette phrase célèbre : « Docteur Livingstone, I presume ? ». Nous sommes le 28 octobre 1871. Les deux hommes restent quelques mois ensemble au cours desquels ils explorent le nord du lac mais, lorsque que Stanley repart en Angleterre, Livingstone refuse de le suivre. Il mourra de dysenterie le 1er mai 1873 sur les rives du lac Bangwelo (Zambie). Un mémorial se dresse aujourd’hui à l’endroit où son cœur est enterré. Son corps, embaumé et ramené à Londres, est enterré au milieu de la nef centrale de l’abbaye de Westminster. 

Croisière sur le Zambèze

Un des grands classiques de tout séjour à est la croisière sur le fleuve Zambèze juste avant le coucher de soleil. Cela dure une bonne heure et, outre ce moment magique, il est possible d’observer des hippopotames, des crocodiles, des buffles et de nombreux oiseaux sur les rives.

Survol en hélicoptère

Plus spectaculaire et d’une durée de 15 à 20 mn, le survol en hélicoptère permet d’avoir une vue d’ensemble des chutes et de la faille terrestre dans laquelle elles s’engouffrent.

Autres sports

Les plus aventureux sauteront à l’élastique du haut du pont enjambant le Zambèze. Les autres préféreront sans doute faire du kayak, se baigner non loin des chutes ou de tester la tyrolienne installée après le pont.

 

  • Le lodge
  • Les centres d'intérêts

Le Zimbabwe pratique

Adresse utile en France :

Ambassade du Zimbabwe12, rue Lord-Byron, 75008 Paris.  Tél. : 01 56 88 16 00.

Adresse utile sur place :

Ambassade et consulat de France :  74/76 Samora Machel Avenue, Old Reserve Bank Building, PO Box 1378. Harare. Tél. : (263) (4) 703 216 ou 704 069.

Formalités : Votre passeport doit être valable six mois après la date du retour. Visa obligatoire à demander à l’ambassade ( formulaire à remplir avec deux photos et 70 € en espèces. Il est aussi possible de l’obtenir à l’aéroport en arrivant moyennant 50 $ environ. Attention, dans tous les cas, il faut avoir deux pages vierges face à face dans votre passeport.

Santé : Aucun vaccin obligatoire. Un traitement antipaludéen est à envisager si vous allez vers les chutes Victoria ou le lac Kariba. L’eau du robinet est potable mais, par prudence, préférez l’eau minérale. Ne pas se baigner baigner dans l’eau douce (lac Kariba) en raison des risques de bilharziose.

Argent : L’unité monétaire est le dollar zimbabwéen (ZWD). 1 euro = 6,8 ZWD mais le dollar américain est partout utilisé. Mieux vaut en apporter et si possible des billets récents. Les principales cartes de crédits sont bien acceptées dans les hôtels et les restaurants. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 8h30 à 1 h (sauf le mercredi : fermeture à 13h) et le samedi, de 8h30 à 11h.

Langue : Anglais et nombreux dialectes selon les ethnies rencontrées.

Décalage horaire : + 1 h hiver. Pas de décalage en été.

Electricité : Prises anglaises donc adaptateur nécessaire.

Téléphone : Pour téléphoner de la France vers le Zimbabwe : composez le 00 + 263 + numéro de votre correspondant précédé de l’indicatif de la région ou de la ville (Harare : 4).

Vous aimerez aussi :

Little Ruckomechi

Chem Chem lodge

Xudum Okavango Delta lodge

Belmond Khwai River Lodge