The Hide

The Hide

Jouer à cache-cache avec les animaux

Aménagé au bord d’un vaste point d’eau, The Hide tire son nom des cachettes dissimulées au ras du sol et dans lesquelles vous serez invité à passer quelques heures en mâtinée ou en fin d’ après-midi afin d’observer au plus près les animaux venant se désaltérer. Une autre façon de concevoir le safari au Zimbabwe !

  • buffles devant le lodge The Hide dans le parc de Hwange au zimbabwe
  • le lodge The Hide dans le parc de Hwange.
  • piscine du lodge The Hide dans le parc de Hwange.
  • le lodge The Hide dans le parc de Hwange.
  • Bungalows du lodge The Hide dans le parc de Hwange.
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • lodge The Hide, parc de Hwange au Zimbabwe
  • Le Dove Nest du lodge The Hide
  • safari au Zimbabwe. The Dove Nest du lodge The Hide
  • le lodge The Hide dans le parc de Hwange.
  • safari avec le lodge The Hide dans le parc de Hwange.
  • safari à pieds et éléphants dans le parc de hwange au Zimbabwe
  • hippotragues dans le parc de hwange
  • grands koudous dans le parc de Hwange
  • girfa buvant dans le parc de Hwange.
  • zébres dans le parc de Hwange
  •  The Hide, lodge du parc de Hwange au Zimbabwe

Construit en 1992 par la famille Preston, The Hide est née d’une passion, celle de faire découvrir la faune sauvage africaine dans toute sa splendeur. Le cadre choisi, le parc national de Hwange, ne doit rien au hazard. Créé en 1928, il abrite au moins 100 espèces de mammifères et plus de 400 espèces d’oiseaux.

10 suites sous tente

A l’ombre des acacias, toutes les suites sont disposées de manière à avoir une vue sur le point d’eau situé juste en face du lodge. Les huit suites « standard » se composent chacune d’une vaste tente safari sous laquelle sont disposés le lit et les lieux de vie alors que la salle de bains, équipée d’une belle et grande baignoire, a été aménagée dans un espace en dur. La terrasse est en bois, de même que les palissades qui vous cachent à la vue des voisins. La décoration se veut simple tout en faisant la part belle aux matériaux locaux (meubles en bois, tissus de couleurs vives en coton, artisanat…). L’idée est ici de se sentir chez soi avec juste ce qu’il faut d’émerveillement quand, en prenant un thé en terrasse, ce sont éléphants, girafes et buffles qui traversent le jardin ! Les deux suites « deluxe » proposent un espace encore plus vaste avec une plus grande terrasse, parfaite pour accueillir un dîner en amoureux, et une salle de bain en extérieur. Elles sont idéales pour un voyage de noces. Les repas sont servis dans le restaurant du lobby autour d’une table commune qui permet à chacun de faire connaissance et de raconter ses journées de safari.

Le “Nid”

Caché dans les arbres, le « Dove’s Nest” surplombe le point d’eau en offrant une vue unique sur la faune venant se désaltérer. Seules les girafes pourront éventuellement venir vous causer quelques émotions en broutant les feuilles alentours. Gardée volontairement rustique mais douillette (douche chaude et lit confortable), cette cabane en bois à laquelle on accède par un escalier équilibriste, permet de vivre à la fois une expérience unique et un moment privilégié au cœur de la nuit africaine.

Découvrez The Hide en vidéo

 
LES POINTS FORTS

Un ancrage fort dans son environnement.

20 personnes maximum dans le lodge.

La présence du point d’eau et des observatoires.

Une grande variété de paysages et une faune abondante.

 

LE POINT FAIBLE

Il existe en effet une voie ferrée à proximité et il arrive parfois que les trains utilisent leur sirène stridente, de jour comme de nuit, pour chasser les éléphants présents sur les rails.

 

LE MEILLEUR MOMENT

Situé à proximité du désert du Kalahari, le parc de Hwange connaît de fortes variations de températures. Entre décembre et début avril, l’été est marqué par les pluies et des températures oscillant entre 25 et 35°. Juin et juillet sont les mois les plus agréables avec 20° en moyenne et les nuits peuvent être fraîches. Les mois de mai et de novembre offrent donc une alternative agréable car pas trop chauds ni trop humides. En plus, ce sont les mois où il y a le moins de monde !

 

NOTRE CONSEIL

 Trois nuits (dont une dans le nid) nous semblent la durée idéale pour profiter au mieux de ce lodge. Même s’il ne brille pas par son originalité architecturale, le Hide dégage une atmosphère particulière assurée en grande partie par le ballet des animaux se rendant au point d’eau. Un séjour au Hide se combine aussi parfaitement avec un safari au Botswana voisin (réserve de Moremi et/ou parc de Chobe) avec une escale intermédiaire aux chutes Victoria.

 
SAFARI au ZIMBABWE

L’agence SAFARI WORLD IMAGE propose plusieurs idées de safari au Zimbabwe et dans le parc de Hwange à découvrir sur son site: www.safariworldimage.com

Les lodges proposés peuvent être changés selon vos choix. Dans le parc national de Hwange, nous vous proposons en effet plusieurs lodges : Somalisa Camp et Linkwasha. N’hésitez pas à prolonger votre découverte du pays en réalisant un safari au Zimbabwe dans la région des Matopos (Big Cave Camp, Amalinda lodge), sans oublier bien sûr les chutes Victoria (Victoria Falls Safari lodge).

Vous trouverez un exemple de combiné de safari au Zimbabwe et de safari au Botswana sous le lien suivant : www.safariworldimage.com/safaris/botswana-1/safari-au-botswana-et-au-zimbabwe-1/

Le parc national de Hwange

Hwange, avec sa superficie de 14 651 km², est le plus grand parc du Zimbabwe. Jadis occupés par les San puis terrain de chasse de Mzilikazi, roi Matabele, la région devient parc national en 1928 grâce à l’action d’un jeune ranger de 22 ans, Ted Davidson. Sa particularité est de ne pas avoir de rivières ou de points d’eau naturels permanents. La plupart des mares qui se forment au moment de la saison des pluies finissent par s’assécher au bout de quelques mois. Grâce à l’action d’une association locale, la plupart de ces points d’eau sont désormais équipés de pompes qui permettent à une faune nombreuse de se maintenir sur place à l’année. Aujourd’hui, le parc abrite une population de plus de 20 000 éléphants (contre 4 000 en 1928) ainsi que la plus grande population de lycaons en Afrique. Les buffles et les antilopes étant aussi en grande quantité, les prédateurs (lions, léopards…) ne sont pas en reste. On y trouve aussi de nombreuses espèces peu communes, comme le caracal, ou en danger ailleurs dans le pays. 

Safari en 4×4

Les biotopes environnant le lodge sont très divers et permettent donc de rencontrer une grande variété d’animaux. Les grandes plaines sont favorables aux girafes, aux antilopes et à leurs prédateurs (lions, lycaons…) alors que les forêts d’acacias et de teks sont appréciées des buffles et des éléphants. Enfin, les points d’eau rassemblent tout le monde mais dans un ordre strict que seuls les animaux connaissent, mais que votre guide vous expliquera avec force détails. Généralement effectués tôt le matin ou avant le coucher du soleil, ces safaris vous permettront aussi de profiter des superbes lumières africaines.

Safari à pieds

Le Hide est entouré d’une concession privée de plusieurs centaines d’hectares devenue au fil des années le lieu parfait pour effectuer des safaris à pieds en compagnie des rangers du lodge. C’est le seul endroit du parc où ce type de safari est autorisé. Les promenades se font le matin avant le petit-déjeuner afin de surprendre la faune africaine aux premières lueurs de l’aube.

Se cacher pour observer

Le point d’eau de “The Hide” est le seul point d’eau permanent de cette partie du parc. Il est donc particulièrement fréquenté. Afin de mieux apprécier cette faune nombreuse, le lodge a aménagé plusieurs observatoires habilement dissimulés au ras du sol. Bien agencés, ils permettent d’attendre l’arrivée des animaux et de les voir se désaltérer à quelques mètres seulement de votre poste d’observation. Il n’est pas rare que les animaux passent même au-dessus de votre tête. Emotions fortes garanties.

  • Le lodge
  • Les centres d'intérêts

Le Zimbabwe pratique

Adresse utile en France :

Ambassade du Zimbabwe 12, rue Lord-Byron, 75008 Paris.  Tél. : 01 56 88 16 00.

Adresse utile sur place :

Ambassade et consulat de France :  74/76 Samora Machel Avenue, Old Reserve Bank Building, PO Box 1378. Harare. Tél. : (263) (4) 703 216 ou 704 069.

Formalités : Votre passeport doit être valable six mois après la date du retour. Visa obligatoire à demander à l’ambassade ( formulaire à remplir avec deux photos et 70 € en espèces). Il est aussi possible de l’obtenir à l’aéroport en arrivant moyennant 50 $ environ. Attention, dans tous les cas, il faut avoir deux pages vierges face à face dans votre passeport.

Santé : Aucun vaccin obligatoire. Un traitement antipaludéen est à envisager si vous allez vers les chutes Victoria ou le lac Kariba. L’eau du robinet est potable mais, par prudence, préférez l’eau bouillie ou l’eau minérale. Ne pas se baigner baigner dans l’eau douce (lac Kariba) en raison des risques de bilharziose.

Argent : L’unité monétaire est le dollar zimbabwéen (ZWD). 1 euro = 6,8 ZWD mais le dollar américain est partout utilisé. Mieux vaut en apporter et si possible des billets récents. Les principales cartes de crédits sont bien acceptées dans les hôtels et les restaurants. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 8h30 à 1 h (sauf le mercredi : fermeture à 13h) et le samedi, de 8h30 à 11h.

Langue : Anglais et nombreux dialectes selon les ethnies rencontrées.

Décalage horaire : + 1 h hiver. Pas de décalage en été.

Electricité : Prises anglaises donc adaptateur nécessaire.

Téléphone : Pour téléphoner de la France vers le Zimbabwe : composez le 00 + 263 + numéro de votre correspondant précédé de l’indicatif de la région ou de la ville (Harare : 4).

Vous aimerez aussi :

Xudum Okavango Delta lodge

Ndali Lodge

Sanctuary Ngorongoro Crater Camp

Belmond Khwai River Lodge