Okuti Moremi

Okuti Moremi

L'Okavango en liberté

Au Botswana, l'architecture très particulière de l'Okuti lodge est déjà en voyage en soi. Inspirée des maisons de roseaux des peuples de l'Okavango, cette architecture vous plonge directement au cœur d'une des plus belles réserves du monde, celle de Moremi, où un safari au Botswana restera longtemps gravé dans votre mémoire.

Au sud-est du delta de l’Okavango, dans la célèbre réserve de Moremi, l’Okuti  surprend par son architecture qui fait de lui un des plus originaux lodges du Botswana. Les chambres et les parties communes ont été construites selon le modèle des « mosasas », nom local donné aux maisons faites en roseaux. Toutes en courbes, apaisantes et bienfaisantes, ces mosasas apportent une dimension toute particulière au lieu, se confondent totalement avec la nature environnante. Le lodge Okuti est en effet installé au milieu des roseaux qui bordent la rivière Maunachira, dont les eaux claire proviennent du grand marais de Xakanaxa qui se trouve dans le réserve de Moremi. 

Le lodge se compose donc de cinq bungalows pour deux et de deux bungalows « famille » de deux chambres (les enfants sont acceptés dès l’âge de 7 ans). Tous ont une salle de bains attenante (douche intérieure et extérieure, toilettes….). La chambre dédiée aux lunes de miel possède un lit double, une baignoire et une douche intérieure et une autre extérieure. Tous les bungalows disposent aussi d’une terrasse en tek surplombant la rivière. 

La partie commune ou « boma » se compose du lobby et du restaurant. Une vaste terrasse permet de prendre ses repas en extérieur et de profiter au maximum de la nature environnante le soir au moment de l’apéritif au coin du feu et, en journée, entre deux safaris, confortablement installé près de la piscine. 

Découvrez le lodge Okuti en vidéo

 

LES POINTS FORTS

Au total, l’Okuti lodge peut accueillir 18 personnes maximum.

Le lodge au Botswana est accessible par voiture ou par avion.

Proximité du delta de l’Okavango.

Safaris à pieds, en 4×4 ou en bateau.

Une faune nombreuse et diversifiée

 

LA MEILLEURE SAISON

De juin à octobre, c’est la saison sèche et le pic de l’inondation dans le Delta. C’est aussi le pic de la saison touristique et les prix montent. De décembre à mars, c’est la saison des pluies et le temps peut rester couvert plusieurs jours de suite. Nous vous conseillons donc de choisir les mois de novembre, d’avril et de mai.  Il pleut mais jamais de manière à ruiner votre safari. Les températures sont agréables et les prix moins chers. 

 

NOTRE CONSEIL

Vu la singularité du lieu et l’extravagance de sa nature, un séjour de trois nuits est conseillé. Vous n’aurez nullement le temps de vous ennuyer tant il y a voir ne serait-ce que du lodge et de ses abords. La réserve de Moremi et le delta de l’Okavanga sont des lieux d’exception où la nature est reine.

 

DECOUVREZ LE LODGE en ViDEO

 

Le delta de l’Okavango

Le delta de l’Okavango est un des plus grands deltas intérieurs du monde  avec une superficie de 18 000 km², soit la moitié de la Belgique. Situé dans le nord du Botswana, c’est un des rares fleuves à ne pas avoir accès à la mer et ses eaux, en provenance des hauts-plateaux de l’Angola, se jettent donc dans le désert du Kalahari. Grâce à la présence permanente de l’eau et donc d’une flore abondante toute l’année, le delta abrite une faune particulièrement nombreuse et très diversifiée. Outre les éléphants, les buffles, les hippopotames, les crocodiles et les rhinocéros, l’endroit est réputé pour ses antilopes rares tels que  le lechwe, le grand koudou, l’hippotrague noir. Le tout sans oublier de nombreux félins (lions, léopards, lycaons, guépards…).  Le delta de l’Okavango, avec ses milliers d’îles et son labyrinthe de cours d’eau dans lequel les habitants se déplacent en pirogues en bois (mokoro),  est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 20141.

La réserve de Moremi

Moremi est une réserve, et non un parc national, qui occupe environ un tiers de la superficie du Delta de l’Okavango. Située à l’ouest du delta, elle doit son nom au chef du peuple des Batawana de Ngamiland, dont la veuve, inquiète de l’épuisement rapide des ressources naturelles, prit l’étonnante initiative de proclamer son territoire réserve naturelle en 1963. C’est le seul territoire réellement protégé du delta de l’Okavango. Si au début les hommes purent continuer leurs activités, le gouvernement du Botswana fit évacuer la réserve à la fin des années 1960, les habitants s’installant alors sur les berges du fleuve Kwai.

Explorer le delta en bateau

Le delta de l’Okavango est un véritable labyrinthe de cours d’eau, d’îles végétales flottantes et de îles terrestres plantées de palmiers. Le bateau à moteur est donc un moyen privilégié pour découvrir ce véritable dédale où vivent hippopotames, crocodiles, éléphants et les fameuses antilopes aquatiques appelées lechwe. Le tout sans oublier les milliers d’oiseaux (hérons, cigognes, rapaces, guêpiers…) qui fréquentent les lieux. Autre possibilité, plus silencieuse cette fois, embarquer à bord d’une pirogue locale (mokoro) pour approcher au plus de la faune et des oiseaux. Emotions fortes garanties. Lorsque le delta est inondé, il est alors possible d’aller visiter l’impressionnante héronnière de Gadikwe.

Safari au Botswana en 4×4

Complément indispensable à toute découverte du delta en bateau, le safari en véhicule 4×4 est tout particulièrement indiqué pour ceux qui aiment croiser la route des grands fauves (lions, léopards, lycaons) nombreux dans le delta. Ils permettent aussi de connaître à la face terrestre du delta avec sa végétation surprenante, riche en espèces endémiques, et que la tribue des San utilise encore au quotidien pour se soigner et se nourrir.

Safari au Botswana à pieds

Les environs immédiats du lodge sont sans doute parmi les plus indiqués pour réaliser des safaris à pieds tant la faune y est nombreuse et les paysages variés. Le ranger qui vous accompagne est incollable sur la vie et les mœurs des animaux (mammifères, oiseaux) que vous croiserez.

 

  • Le lodge
  • Les centres d'intérêts

 

Le Botswana pratique

Office du tourisme du Botswana : www.botswanatourism.eu/fr

Adresses utiles

En France

Il n’y a pas de représentation du Botswana en France. Il vous faudra donc contacter l’ambassade en Belgique : 169, avenue de Tervuren, 1150 Bruxelles. Tél. : 00 32 2 735 20 70 ou 61 10. Courriel : bostwana@brutele.be

Ou celle en Suisse : Chancellerie, 5e étage, 80 rue de Lausanne, 1202 Genève. Tél. : (022) 906 10 60. Courriel : botgen@bluewin.ch

Ambassade de France au Botswana: Plot 761, Robinson Road. P.O. Box 1424, Gaborone, Botswana.Tél. : (267) 368 08 00.

Formalités : Passeport valable au moins 6 mois après votre date de retour Pas de visa pour les ressortissants d’un des États membres de l’Union européenne pour un séjour de moins de 90 jours.

Santé : Pour les voyageurs en provenance de zones à risque, le certificat de vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire. Le Botswana est en zone de malaria donc un traitement anti-paludéen est recommandé.

Argent : La monnaie locale est le pula (BWP). 1 € vaut environ 12 pulas. On trouve des banques et des distributeurs automatiques dans toutes les grandes villes. Sur les sites touristiques, le paiement par carte est possible mais mieux vaut prévoir des espèces (euros, dollars et rands sud-africains).

Décalage horaire : pas de décalage en été, + 1h en hiver.

Électricité : Prises anglaises donc adaptateur nécessaire.

Téléphone : De la France vers le Botswana, faire le 00 + 267 (code du pays) + numéro du correspondant

Vous aimerez aussi :

Kisiwa House

Maramboi Tented Camp

Park Hyatt Zanzibar

Sanctuary Ngorongoro Crater Camp