Chikwenya Camp

Chikwenya Camp

Safari à Mana Pools, au Zimbabwe

Réputé difficile d'accès, le parc national de Mana Pools, au Zimbabwe, commence à attirer les regards. Le groupe Wilderness vient d'y installer le camp de Chikwenya, une poignée de bungalows de charme, posés en pleine savane, qui ouvrent grand les portes de ce parc, classé parmi les plus beaux et les plus sauvages d'Afrique. AU menu de ce parc en dehors des sentiers battus, la possibilité de faire de nombreux safaris à pieds, même seuls, sans rangers armés, ou en canoë le long du fleuve Zambèze.

  • le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Lionne et lionceau dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Le Chikwenya camp dans le parc de Mana Pools au zimbabwe
  • Le Chikwenya Camp dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Le Chikwenya Camp dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Le Chikwenya camp dans le parc de Mana Pools au zimbabwe
  • Le Chikwenya Camp dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Le Chikwenya Camp dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Le Chikwenya camp dans le parc de Mana Pools au zimbabwe
  • Le Chikwenya camp dans le parc de Mana Pools au zimbabwe
  • Le Chikwenya Camp dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Elans dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Elephants dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Elephants dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Hippopotame dans dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • crocodile dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • zebre dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • Girafe dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • safari à pieds dans le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • safari en canoë dans le parc de Mana Pools au Zimbabwe
  • le parc de Mana Pools, au Zimbabwe
  • grues couronnees dans le parc de Mana Pools au Zimbabwe

Wilderness Safaris a donc ouvert le camp de Chikwenya, du nom de la concession située en lisière du parc national de Mana Pools et au confluent des rivières Sapi et Zambèze. Cet emplacement spectaculaire fait du camp un lieu unique immergée en pleine nature et au plus près de la faune africaine.

Les six tentes luxueuses du Chikwenya Camp sont reliées par des passerelles en bois et s’étendent le long du Sapi. Des espaces salons avec vue sur la nature, une terrasse en plein air et une douche extérieure  permettent aux clients de profiter de la brise fraîche venant de la rivière et du spectacle des animaux venant y boire.

Le lodge a été imaginé par l’architecte d’intérieur Tanja Beyers (Profurn Contracts) qui s’est inspirée de la nature voisine pour la décoration afin de créer un lien continu entre le camp et ses environs. Les tons neutres, ocres et beiges ajoutent à cette symbiose avec la savane africaine élégance subliminale et créent une atmosphère authentique. La décoration fait la part belle aux artisans locaux qui ont réalisé à la main les chaises longues en bois, les lustres en boules d’argile, les chandeliers en bois flotté et les peignoirs en coton. Outre l’ambiance ainsi créée, cela implique aussi les communautés locales dans la vie du lodge et offre des perspectives de travail à leurs habitants.

Dans le lobby, la salle à manger construite en bois d’acajous de Natal et le feu de camp en plein air permettent aux convives de se retrouver le soir et d’échanger sur les animaux rencontrés la journée lors des safaris organisés par le lodge. La cuisine y est raffinée et inventive, ce qui reste toujours une agréable surprise dans des lieux aussi reculés que celui-ci. Entre deux safaris, vous serez d’ailleurs heureux de pouvoir vous prélasser à la piscine du lodge ou de profiter de la terrasse ombragée de votre chambre pour vous reposer tout en écoutant les bruits de la brousse.

Le lodge Chikwenya n’est ouvert que d’avril à la mi-novembre.  

 

LES POINTS FORTS

Un des premiers lodge de luxe à s’installer à Mana Pools

Un lieu très exclusif mais charmant

Immersion totale dans la savane africaine

Possibilité de safaris à pieds près d’une faune peu farouche  

 

LE POINT FAIBLE

Son prix : environ 1300 $ par personne la nuit en chambre double. En revanche, vous y serez en pension complète. Sont également compris les activités et les safaris.

 

LA MEILLEURE SAISON

La meilleure saison pour visiter le parc de Mana Pools court d’avril à octobre pendant la saison sèche. En effet, lors de la saison des pluies (de fin novembre à début avril), les pistes y sont impraticables car le parc est souvent inondé. Pour rappel, le lodge Chikwenya n’est ouvert que d’avril à la mi-novembre.  

 

NOTRE CONSEIL

Vu l’éloignement (plus de 300 km d’Harare) et la richesse du parc de Mana Pools, mieux vaut envisager d’y passer au minimum deux nuits. Vous pourrez ensuite poursuivre votre safari avec le lac Kariba et de là prendre un vol intérieur vers Livingstone pour aller visiter les chutes Victoria.

Le parc national de Mana Pools

Créé en 1975 et inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984, le parc national de Mana Pools est le plus reculé des parcs du Zimbabwe. Situé tout au nord du pays, à la frontière de la Zambie et du Mozambique, loin de toute ville et des grandes routes, il abrite de nombreux animaux et protège, grâce à ses 677 000 ha de superficie, des paysages encore quasiment vierges et de toute beauté. Le parc de Mana Pools a été élu le 5e plus beau parc naturel d’Afrique.

A cela rien de surprenant. Le Zambèze a façonné les paysages au gré de ses humeurs. Ses anciens lits sont désormais occupés par des marais, en eau à la saison des pluies, et quatre lacs donc qui accueillent une faune et une flore exceptionnelles. La présence de l’eau attire une foule d’espèces, tout spécialement lors de la saison sèche. En journée, il n’est donc pas rare de croiser la route des zèbres, des koudous, des élands, de gazelles, de buffles (environ 16 000) et d’éléphants. Leur population, estimée à plus de 10 000, est un des plus importantes d’Afrique. Curiosité locale : ici beaucoup de femelles ne développent pas de défenses et ont la réputation d’être plus agressives que leurs consœurs portant ivoire ! Dans les lacs et le long du fleuve, hippopotames et crocodiles vaquent à leurs occupations alors que le ciel grouille d’oiseaux.

Le paradis des ornithologues

Grâce à ses deux rivières et à ses lacs, le parc de Mana pools abrite environ 350 espèces d’oiseaux parmi lesquelles le héron Goliath, l’oiseau-mouche de Livingstone, l’aigle-pêcheur, l’oie d’Egypte, la cigogne, le cormoran, le guêpier, le martin-pêcheur.

Safari en 4×4

Le lodge organise des safaris en 4×4 le matin et en fin d’après-midi dans la concession mais aussi dans le parc de Mana Pools. Ils sont inclus dans le prix du séjour.

Safari à pieds Parce que peu visité, les animaux sont peu farouches et il est facile de les approcher à pieds, ce qui fait de Mana Pools un des meilleurs endroits en Afrique pour réaliser de superbes safaris à pieds.

Safari en canoë

Autre originalité du parc et du lodge, pouvoir y faire des safaris en canoë le long des rives du Zambèze et de la rivière Sapi afin d’observer les animaux venant se désaltérer sur les berges.

  • Le lodge
  • Les centres d'intérêts

Le Zimbabwe pratique

Adresse utile en France : 

Ambassade du Zimbabwe10, Rue Jacques Bingen. 75017 Paris Email:   zimembassy@zimparis.gov.zw 

Tél. : 01 56 88 16 00

L’ambassade est ouverte du lundi au vendredi de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 17h00.

Le consulat est ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00  

 

Adresse utile sur place :

Ambassade de France : 3 Princess Drive, Newlands, HarareP.O.Box 1378.

Téléphone et numéro d’urgence (24h/24, 7 jours sur 7) : + [263] 867 7007154

Horaires d’ouverture au public : Du lundi au jeudi : 8h30 – 13h00 / 14h00 – 17h00 Le vendredi : 8h30 – 13h00 Site officiel : https://zw.ambafrance.org  

Formalités : Votre passeport doit être valable six mois après la date du retour. Visa d’entrée nécessaire pour les ressortissants français à demander à l’ambassade ( formulaire à remplir avec deux photos et 70 € en espèces). Il est aussi possible de l’obtenir à l’aéroport en arrivant moyennant 50 $ environ. Attention, dans tous les cas, il faut avoir deux pages vierges face à face dans votre passeport. Les enfants mineurs porteurs d’un passeport ordinaire individuel sont également soumis à l’obligation de visa, ceux figurant sur le passeport de leurs parents en sont dispensés.  Il convient de prévoir le montant exact en billets en cas de paiement à l’aéroport.

Santé : Aucun vaccin obligatoire. Un traitement antipaludéen est à envisager si vous allez vers les chutes Victoria ou le lac Kariba. L’eau du robinet est potable mais, par prudence, préférez l’eau minérale. Ne pas se baigner dans l’eau douce en raison des risques de bilharziose.

 
Argent : L’unité monétaire est le dollar zimbabwéen (ZWD). 1 euro = 6,8 ZWD mais le dollar américain est partout utilisé. Mieux vaut en apporter et si possible des billets récents. Les principales cartes de crédits sont bien acceptées dans les hôtels et les restaurants. Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi, de 8h30 à 1 h (sauf le mercredi : fermeture à 13h) et le samedi, de 8h30 à 11h.
 
Langue : Anglais et nombreux dialectes selon les ethnies rencontrées.
 
Décalage horaire : + 1 h hiver. Pas de décalage en été.
 
Electricité : Prises anglaises donc adaptateur nécessaire.

Téléphone : Pour téléphoner de la France vers le Zimbabwe : composez le 00 + 263 + numéro de votre correspondant précédé de l’indicatif de la région ou de la ville (Harare : 4).

Vous aimerez aussi :

Aiyana Pemba

Esiweni Lodge

Bomani Tented Lodge

Hoanib Skeleton Coast Camp