Aiyana Pemba

Aiyana Pemba

Pemba, la petite sœur sauvage de Zanzibar

L’archipel de Zanzibar se compose de deux îles : Ugunja, plus connue sous le nom de Zanzibar, et Pemba. C’est sur cette dernière que vient d’ouvrir le nouvel hôtel du groupe Constance : le Aiyana Pemba, un havre de paix et de dépaysement sur une des rares îles de l’Océan Indien à avoir su garder son authenticité.

  • Vue aérienne du resort Constance Aiyana Pemba
  • aiyana pemba resort, vue de la plage
  • aiyana pemba resort, vue de la plage
  • Aiyana Pemba resort, vue de la plage
  • aiyana pemba resort, vue de la plage
  • Aiyana Pemba resort, vue de la plage
  • Aiyana Pemba resort, vue de la plage
  • Aiyana Pemba resort, vue de la piscine
  • Aiyana Pemba resort, vue du restaurant
  • Aiyana Pemba resort, vue du restaurant
  • Aiyana Pemba resort, vue de nuit du lobbby
  • Aiyana Pemba resort, vue de nuit
  • Aiyana Pemba resort, vue d'une chambre
  • Aiyana Pemba resort, vue d'une chambre
  • Aiyana Pemba resort, vue d'une chambre
  • Aiyana Pemba resort, vue d'une chambre
  • Aiyana Pemba resort, vue d'une chambre
  • Aiyana Pemba resort, vue d'une chambre
  • constance aiyana pemba resort. Une salle de bain d'une suite
  • le spa du Constance Aiyana Pemba resort
  • Tanzanie. Archipel de Zanzibar. Ile de Pemba. Situee a 60 km au nord de l'ile de Zanzibar (Unguja), Pemba est encore tres sauvage.
  • Tanzanie. Archipel de Zanzibar. Ile de Pemba. Situee a 60 km au nord de l'ile de Zanzibar (Unguja), Pemba est encore trés sauvage.
  • Tanzanie. Archipel de Zanzibar. Ile de Pemba. Situee a 60 km au nord de l'ile de Zanzibar (Unguja),
  • Tanzanie. Archipel de Zanzibar. Boutre au large del' Ile de Pemba. Situee a 60 km au nord de l'ile de Zanzibar (Unguja),
  • Tanzanie. Archipel de Zanzibar. Ile de Pemba. Situee a 60 km au nord de l'ile de Zanzibar (Unguja),
  • Tanzanie. Archipel de Zanzibar. Ile de Pemba. Situee a 60 km au nord de l'ile de Zanzibar (Unguja). Cueilleur de vanille

De Zanzibar, il faut compter une heure de vol pour rejoindre Pemba, située à quelques 50 km plus au nord. Du petit aérodrome, il vous faudra ensuite une heure de piste pour rejoindre le Constance Aiyana, situé  à  l’extrémité  nord  de  l’île,  sur  la  péninsule  de  Ras Kigomasha. Une odyssée me direz-vous, certes mais à l’arrivée, vous oublierez vite toutes les fatigues du voyage.

Imaginez un ilôt de verdure dans une nature déjà luxuriante, une sorte d’oasis dans l’oasis. Vous entrez sans le savoir dans un décor végétal imaginé par Ashok Sungkur, paysagiste mauricien qui a mis huit ans à planter  une multitude de plantes venues  de Bali, de Thaïlande, de l’île Maurice et de Tanzanie. Plus de 1000  palmiers adultes allant de 3 m à 10 m de hauteur ont ainsi été plantés pour recréer l’atmosphère de la réserve forestière de Ngezi, toute proche. Et puis, le jardin a été conçu pour être fleuri tout au long de l’année. De là vient son nom Aiyana qui, en langue amérindienne, signifie «toujours en fleurs».

Des villas entre mer et jardin

Au cœur de ce jardin, 30 villas, à l’architecture inspirée des maisons traditionnelles, font face  à  l’océan. D’une superficie de 90 m à 250 m², blanches, design et fonctionnelles, elles sont toutes décorées avec des meubles en bois réalisés par des artisans locaux. Elles sont réparties en quatre catégories :

  • Les prestige Suite (80 m²) sont composées d’une petite entrée, d’une vaste chambre et d’une salle de bain avec une grande baignoire et 2 douches, l’une à l’intérieur et l’une à l’extérieur.
  • Les Senior Suite (90 m²) diffèrent des premières par un salon plus spacieux. Elles peuvent également accueillir trois personnes.
  • Les Ambassador Suite (230 m²) ont quant à elles un vaste salon,  2 chambres, 2 salles de bains et une piscine privée. Elles peuvent accueillir jusqu’à 5 personnes.
  • La Villa Présidentielle avec deux chambres (185 m²).

Une formule pour les gourmands

Vous serez accueilli au Constance Aiyana en formule « all inclusive ». Il est vrai que rares sont les autres possibilités de restauration sur l’île. Mais n’ayez crainte, le jeune chef mauricien Anuraag Ramkalawon saura ravir vos papilles grâce à sa cuisine fraîcheur, inventive et festive, préparée avec les produits locaux (poissons, légumes, fruits, épices….). La formule proposée comprend donc un petit-déjeuner très complet, un déjeuner léger, un dîner gastronomique et certaines boissons sans alcool (eau, sodas, thé, café) au bar de la piscine et au restaurant. Les alcools sont en supplément.  

 

LES POINTS FORTS

Un lodge à l’achitecture étonnante dans une île préservée

Le jardin est juste extraordinaire

Plages désertes et mer bleue à volonté

Un vrai sentiment d’exclusivité et de dépaysement.  

 

LE POINT FAIBLE

Un accès aérien pas toujours facile  

 

MEILLEURE SAISON

Deux saisons à privilégier : de janvier à mars et de juin à novembre.  

 

NOTRE CONSEIL 

L’idéal serait d’y rester une semaine afin de déconnecter totalement du monde. Mais bon, à défaut, pourquoi ne pas en profiter pour faire un combiné Zanzibar-Pemba en passant deux nuits dans la ville de Stone Town, pour faire le plein d’histoire, et trois ou quatre nuits à Pemba pour profiter de la nature.

Un brin de géographie

Située à 50 km au nord de Zanzibar, Pemba compose avec cette dernière, de son vrai nom Ugunja, l’archipel de Zanzibar. Séparées par le canal de Pemba, paradis pour les amateurs de pêche au gros, ces deux îles forment un Etat fédéral rattaché à la république de Tanzanie. Plus reculée et d’accès plus difficile, Pemba n’a jamais fait l’objet d’autant d’attention que Zanzibar. Nommée  « L’île verte» par les navigateurs arabes, conquise par les Shirazis descendus de Perse, puis par les Omanais, les Portugais et, finalement, les Anglais, n’a jamais fait l’objet d’une attention particulière. Pas même du gouvernement tanzanien actuel. Dès lors, quelque peu oubliée, l’île s’est débrouillée toute seule, en quasi autarcie en vivant de la pêche, de l’agriculture et des épices, principalement exportées à partir du port de Wete où des boutres d’un autre âge viennent toujours se mettre  au radoub. Si sa capitale, Chake-Chake, ne présente pas le charme de Stone Town avec ces portes de bois sculptées, elle offre néanmoins une atmosphère autrement plus authentique. Son marché, animé et festif, vous donnera une bonne idée des richesses de l’île.  

Un peu de culture

Parmi les rares monuments à visiter, la forteresse de Mkama Ndume, élevée au XVe siècle, est la seule fortification existante sur la côte swahili. Certes, il ne reste pas grand-chose de sa splendeur passée mais les arches, les colonnes et les murs en partie écroulés et dévorés par la végétation laissent libre cours à l’imagination.  

Des épices à foison

Pemba est sans conteste l’île aux épices. Si le clou de girofle prédomine, l’île produit aussi de la vanille, du poivre, de la cardamome, de la cannelle. Plusieurs villages se sont spécialisés dans ces cultures qui permettent d’avoir un bref aperçu de chaque plante et des techniques de production. Située sur le passage des moussons, Pemba bénéficie d’un climat chaud et humide idéal. L’archipel de Zanzibar est ainsi le premier producteur de clous de girofle au monde avec deux récoltes par an, une en novembre, l’autre en mars.  Près de Chake-Chake, la distillerie d’huiles essentielles de girofle, de citronnelle, d’eucalyptus, d’ylang-ylang, de cardamome, de vanille, de noix de muscade et de cannelle se visite.

Une île nature

La forêt de de Ngezi abrite les derniers lambeaux de forêt tropicale originelle de l’île. Fromagers, badamiers, arbres de fer, figuiers et palmiers divers offrent un refuge parfait pour la roussette, le singe vert, le crabe des cocotiers, et pas moins de 183 espèces d’oiseaux dont une espèce de chouette endémique. Sur le rivage, la plage de sable blanc de Vumawimbi accueille la ponte des tortues marines. Pemba est aussi réputée pour ses mangroves, véritable nurserie pour une multitude d’espèces animales. Le lodge Aiyana y organise bien évidemment des excursions avec des guides naturalistes.

Un paradis pour les plongeurs

Les fonds sous-marins qui entourent Pemba sont parmi les mieux préservés de l’Océan Indien. Ses récifs coraliens et ses eaux claires et chaudes abritent une faune sous-marine d’une grande richesse (tortue, baleine, requins, raies). Un des plus beaux spots se trouve près de l’île de Misali, par ailleurs idéale pour profiter d’une journée pique-nique organisée par le lodge.

Se faire du bien

Le U Spa by Constance comporte 4 chambres de traitement simple ainsi que 2 chambres de traitement pour couple. Au menu, soins du visage et du corps à partir d’huiles essentielles et de sel de Pemba, avec technique balinaise (à partir de 80 €).

  • Le lodge
  • Les centres d'intérêts

ZANZIBAR PRATIQUE

Adresses utiles en France : Ambassade de Tanzanie à Paris : 7 ter rue de Leonard de Vinci 75116 Paris. Tél. : 01.53.70.63.66. Mail : ambtanzanie@wanadoo.fr. Site internet : http://tanzaniaembassy.fr Consulat à Nice : 5, avenue Raymond Féraud. Tél. : 04.93.72.53.71

Adresses utiles sur place : Ambassade de France à Dar Es Salam : Ali Hassan Mwinyi Road (angle Kilimani Road) – PO box 2349 – Dar es Salaam. Tél. : +255 22 219 88 00 Permanence en dehors des heures de bureau (à utiliser seulement en cas d’urgence) : +255 784 210 396. Fax : +255 22 219 88 15. Site Internet : www.ambafrance-tz.org/

Formalités : Pour les ressortissants français, passeport valable au moins 6 mois au delà de votre date de retour. Un visa est obligatoire pour entrer en Tanzanie. Vous pouvez l’obtenir auprès du service consulaire de l’ambassade de Tanzanie. Tél : 01 53 70 63 66 (ouvert du lundi au vendredi de 10h à 13h). Il vous faudra remplir un formulaire sur place et vous munir d’une photo, d’une attestation de voyage et de 50 € en espèces. Délai de 3 jours pour retirer votre passeport. Le visa peut également être obtenu à votre arrivée en Tanzanie, juste avant de passer la douane de l’aéroport. Prix : 50 $. C’est donc un peu moins cher mais surtout plus rapide !

Se rendre à Pemba Le seul moyen de se rendre à Pemba est de prendre l’avion de l’aéroport de Zanzibar. La durée de vol est de 35 mn environ. Il existe plusieurs vols par jour entre les deux îles mais les horaires ne sont pas toujours très pratiques. Il s’agit en général de petits avions de 4 à 20 places volant à basse altitude. Il existe également des vols à partir Dar Es Salaam.

Santé : Si le vaccin contre la fièvre jaune n’est plus obligatoire, il peut quand même vous être demandé. Nous vous conseillons donc de le faire car il est désormais valable à vie et est demandé dans d’autres pays africains et sud-américains. Un traitement antipaludéen est recommandé. Pensez aussi à vous munir de produits anti-moustiques et de prendre des vêtements légers et couvrants (chemises à manches longues, pantalons) pour le soir. Ne pas boire l’eau du robinet.

Argent : La monnaie locale est le shilling tanzanien (TZS). 1 euro = 2 TZS environ. Vous pourrez changer votre argent à l’aéroport. Le dollar américain est accepté dans un certain nombre de boutiques de Stone Town et aussi au lodge mais à condition de présenter des billets imprimés à partir de 2002. Les cartes de crédit sont utilisables dans certains lodges, restaurants et boutiques de souvenirs de Stone Town.

Langue : Anglais

Electricité : le courant est de 230V. Prise anglaise donc adaptateur conseillé.

Vous aimerez aussi :

White Sand luxury villas & spa

Matemwe Retreat

Canyon Lodge

Fundu Lagoon