Les chutes Victoria, merveille naturelle

Les chutes Victoria, merveille naturelle

Inscrites au Patrimoine naturel mondial par l’UNESCO, les chutes Victoria forment la frontière naturelle entre le Zimbabwe et la Zambie. Ici les eaux du fleuve Zambèze se jettent dans une étroite faille sur une longueur de 1 700 m et d’une hauteur de 108 m. Localement, elles ont été baptisées Mosi-oa-Tunya, la « fumée qui gronde », à cause du panache de vapeur et du bruit qu’elles provoquent.

Au moment de la saison des pluies, le nuage d’eau pulvérisée peut s’élever à plus de 400 m de haut lorsque le Zambèze s’écoule à plus de 9 100 m3 d’eau par seconde. Les embruns sont alors tels qu’il est impossible de bien voir les chutes. En revanche, cette humidité a donné naissance à une véritable forêt tropicale riche en fleurs et en espèces endémiques. Le chemin qui longe les chutes conduit à plusieurs plateformes d’observation et à la statue de Livingstone. Il est conseillé de porter de bonnes chaussures et un vêtement étanche. Si la plupart des chutes se trouvent au Zimbabwe (Devil’s Cataract, Main Falls, Rainbow Falls and Horseshoe Falls), une se situe côté Zambie, celle de Eastern Cataract.

The Devil’s cataract
La chute est haute d’environ 70m et doit son nom à une île du Zambèze où, selon la légende, les tribus locales pratiquaient jadis des sacrifices. A leur arrivée, les missionnaires l’appelèrent tout naturellement l’île du Diable. La statue de David Livingstone, découvreur des chutes en 1855, se trouve juste à côté.

safari au Zimbabwe

David Livingstone

The Main Falls
Point d’orgue de la visite, cette chute plonge de 93m à l’intérieur de la gorge. Sa longueur varie en fonction des saisons et peut atteindre plus de 700m en pleine saison des pluies. Son débit est alors de 700 000m3 par minute. La vapeur d’eau ainsi provoquée s’élève haut dans le ciel et arrose copieusement la forêt qui pousse sur le plateau. Riche de plusieurs espèces de plantes endémiques, cette forêt humide abrite de beaux figuiers, des Mahogany et des palmiers. Juste avant l’entrée des chutes, un immense baobab affiche fièrement ses 16m de diamètre.

safari au Zimbabwe

Les gorges des chutes Victoria

The Horseshoe Falls
Haute de 95 m, elle peut être tarie en saison sèche entre octobre et novembre.

The Rainbow fall
C’est ici que les chutes sont les plus hautes avec plus de 108m. La vapeur d’eau provoqué et l’orientation du point de vue par rapoort au soleil font que les arcs en ciel y sont nombreux et faciles à observer.

Les chutes Victoria

Les chutes Victoria

The Eastern Cataract
Situées côté zambien, ces chutes se voient mieux du Zimbabwe. Hautes de 101 m, elles sont connues pour leurs baignoires naturelles suspendues à fleur de vide et très fréquentées par les amateurs de sensations fortes.

safari au Zimbabwe

Forêt pluvieuse près des chutes Victoria