Lac Kariba, une idée originale de safari au Zimbabwe

Lac Kariba, une idée originale de safari au Zimbabwe

Situé sur le Zambèze, le lac Kariba est né dans les années 1960 avec la construction d’un barrage hydroélectrique. Il est aujourd’hui le 4e plus grand lac artificiel d’Afrique avec une superficie de 5 180 km². Sur son rivage a été créé le parc national de Matusadona réputé pour ses éléphants et ses aigles pêcheurs. Le barrage de Kariba, du nom d’une roche présente dans la région, a été construit entre 1955 et 1958.

Dessiné par l’ingénieur français André Coyne, cet ouvrage de 128 m de haut et de 620 m de large contient désormais une vaste étendue d’eau douce de 282 km de long et de 32 km de large, soit près de 2 000 km de rivages entre Zimbabwe et Zambie sur lesquels évoluent désormais une faune et une flore extraordinaires. Lorsque les eaux montèrent, environ 7 000 animaux sauvages et domestiques furent sauvés des eaux. Cette opération appelée Noé fut ensuite copiée dans beaucoup d’autres pays du monde lors de la construction de barrages (Brésil, Guyane…). Elle est aussi à l’origine de la création du parc national de Matusadonha.

Le parc national de Matusadona

Le parc de Matusadona est un des plus récents du Zimbabwe. Il a été créé pour protéger les derniers rhinocéros noirs du pays et accueillir la plupart des animaux sauvés de la montée des eaux. D’une superficie de 187 000 ha, il est bordé à l’ouest par la rivière Ume et à l’est par la rivière Sanyati. Les paysages se caractérisent par un ensemble de collines appelées Matuzviadonha parsemées de julbernardia et d’acacias sous lesquels paissent de nombreux hervivores (girafes, antilopes, grands koudous…). L’importance de ces populations a tout naturellement attiré nombre de prédateurs (lions, hyènes et  léopards). Des guépards y ont été réintroduits en 1995. Un des grands atouts de ce parc est de pouvoir se visiter à pieds, des expériences proposées par les différents lodges présents sur place.

safari au Zimbabwe

Impala femelle sur les rives du lac

Les rives sont quant à elles le royaume des hippopotames, des buffles et des éléphants. Les paysages y sont spectaculaires car selon l’importance de la saison des pluies, le niveau du lac monte et inonde la forêt. De nombreux arbres morts surgissent alors de l’eau et offrent de multiples perchoirs aux aigles pêcheurs. Les oiseaux sont d’ailleurs un des autres atouts de ce parc peu connu mais propice à un safari au Zimbabwe. Plus de 240 espèces d’oiseaux y ont été recensées  dont l’aigle-pêcheur, bien entendu, mais aussi des hérons gris, des hérons goliath, des cigognes, des cormorans, des oies d’Egypte et de nombreux migrateurs et rapaces. Les lodges présents sur place organisent bien évidemment des safaris en bateaux le long de la rive mais aussi sur les nombreuses îles du lac. Il est également possible d’y pécher le célèbre et combatif tigerfish. Le lac Kariba compte une quarantaine d’autres espèces de poissons.

safari au Zimbabwe

Eléphant et oies sauvages au lac Kariba

La légende de Nyaminyami

Le lac est censé abriter le dieu de la rivière Nyaminyami aux pouvoirs surnaturels. Il apparait parfois sous l’apparence d’un dragon  avec une tête de poisson et un corps de serpent. Lorsqu’il est de bonne humeur, il prend alors la forme d’un homme  distribuant des morceaux de viande aux villageois. La construction du barrage aurait séparé le dieu Nyaminyami de sa femme. Pour se venger, il aurait provoqué la rupture du barrage qui entraîna la mort de 86 travailleurs. Chaque année en septembre, un grand festival rend hommage au dieu.

safari au Zimbabwe

Aigle pêcheur avec un tigerfish