La rivière Mara

La rivière Mara

La rivière Mara, longue de 395 km, coule entre le Kenya et la Tanzanie. Elle prend sa source dans les montagnes de l’ouest du Kenya, dans la vallée du grand Rift, donne son nom à la réserve nationale du Masai Mara, située au Kenya, avant de franchir la frontière avec la Tanzanie pour traverser le nord du parc national du Serengeti et de se jeter dans le lac Victoria. La rivière Mara est particulièrement célèbre pour ses scènes spectaculaires et parfois dramatiques qui ont lieu entre juin et octobre, lorsque des millions de gnous se lancent pour traverser la rivière en essayant de survivre aux attaques de crocodiles.

Les gnous doivent en effet la traverser deux fois ; la première lors de leur migration vers le nord et les plaines du parc de Masai Mara, au Kenya, et la deuxième quand ils entreprennent leur redescente vers la région du parc du Ngorongoro. A chaque fois, et malgré cette migration millénaire, l’obstacle s’avère périlleux. La multitude des animaux abîme les berges les rendant vite impraticables. De nombreux gnous meurent alors piétinés par leurs congénères. Parfois, le courant est violent qui entraîne les jeunes. Et puis surtout, il y a les crocodiles qui attendent ce moment avec impatience pour se refaire une santé et assurer leur survie lorsque les temps de disette arriveront.

Mais, parce que la rivière Mara est en eau toute l’année, elle permet à une faune nombreuse de s’épanouir dans les vastes plaines herbeuses du Serengeti, C’est donc un des meilleurs endroits pour apercevoir des beaux troupeaux d’éléphants, des girafes, des zèbres, des gazelles et des antilopes par centaines ainsi que la cohorte de prédateurs qui profitent de cette abondance, en particulier les guépards et les lions.