Safari en Namibie : le désert du Kalahari

Le désert du Kalahari s’étend sur plus de 900 000 km² entre l’Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie. Il est délimité au sud par le fleuve Orange, qui marque la frontière naturelle entre la Namibie et l’Afrique du Sud, et à l’est par le fleuve Zambèze.Géologiquement, le Kalahari n’est pas vraiment un désert. Si les points d’eau permanent y sont rares, la végétation y est abondante ce qui lui donne plus un aspect de savane arborée qu’un désert uniquement minéral. On y trouve également des arbres, des acacias essentiellement, et une espèce locale appelée « baikiaea », de la famille des tecks.

(suite…)

L’art contemporain africain au Carreau du Temple

Forte du succès de première édition de 2016, AKAA – Also Known As Africa – revient du 10 au 12 novembre 2017 au Carreau du Temple. Première et unique foire en France d’art contemporain et de design centrée sur l’Afrique, AKAA a su séduire plus de  15 000 collectionneurs et amateurs d’art. L’édition 2017 accueillera 38 galeries provenant de 19 pays avec de nombreux nouveaux venus : 5 pays du continent africain (Angola, Côte d’Ivoire, Ouganda, Sénégal et Tunisie) et 4 pays européens (Suisse, Belgique, Italie et Espagne).

(suite…)

L’Afrique s’expose cet été à Paris

Deux expositions mettent l’Afrique et sa richesse artistique à l’honneur. La première se tient à l’Institut du Monde Arabe. Intitulée « Trésors de l’islam en Afrique. De Tombouctou à Zanzibar », elle se termine le 30 juillet. La deuxième se tient, quant à elle, à la Fondation Vuitton jusqu’au 28 août. Consacrée à l’art africain dans son ensemble et dans son expression contemporaine, elle met en balance l’Afrique du Sud où les artistes sont confrontés à la violence sociale et celui de l’Afrique Noire avec sa débrouille, son imagination fertile et résolument optimiste.

(suite…)

Safari au Bostwana en camping de luxe

Safari World Image vous propose de découvrir les plus beaux parcs et réserves du Botswana de manière originale grâce à ses safaris-camping. Le « Fully Serviced Safari » est un safari au cours duquel notre équipe s’occupe de tout depuis l’installation des tentes, le montage des toilettes et des douches, la cuisine, bref toute l’organisation du camp. Les tentes en toile sont spacieuses (3mx3m) et équipées de lits de camp confortables avec draps et couvertures fournies. Chaque tente dispose également de toilettes et d’une douche de brousse privées. De plus, le nombre maximum de participants par safari étant limité à neuf, cela permet d’organiser le camp en préservant l’intimité de chacun.

(suite…)

Safari au Botswana, le parc national de Chobe

Situé dans le nord-est du pays, non loin de la frontière avec le Zimbabwe, le parc de Chobe est parfait pour réaliser son rêve de safari au Botswana. Créé en 1968, il est le troisième plus grand parc national du Botswana avec une superficie de 10 566 km². Le parc de Chobe est réputé pour sa population d’éléphants, une des plus importantes d’Afrique avec plus de 50 000 pachydermes recensés, mais aussi pour la diversité de sa faune et de sa flore grâce à la présence du fleuve Chobe en eau toute l’année. En saison sèche, la rivière attire d’ailleurs les éléphants du parc de Hwange, situé au Zimbabwe voisin.

(suite…)

Safari au Botswana, la réserve de Moremi

Moremi est une réserve naturelle, et non un parc national, de 4 968,30 km2 qui englobe environ 30% du delta de l’Okavango dont la grande île de Chief Island, la région de Mopane Tonque et une partie des rives de la rivière Khwai réputées pour ses  habitats de forêts-galeries et ses méandres. Située à l’ouest du delta, elle doit son nom au chef du peuple des Batawana de Ngamiland, dont la veuve, inquiète de l’épuisement rapide des ressources naturelles, prit l’étonnante initiative de proclamer son territoire réserve naturelle en 1963.

(suite…)

Safari au Botswana, le delta de l’Okavango

Le delta de l’Okavango est un des plus grands deltas intérieurs du monde avec une superficie de 18 000 km², soit la moitié de la Belgique. Situé dans le nord du Botswana, il est alimenté par le fleuve Okavango, long de 1 500 km, dont les eaux se dispersent dans le désert du Kalahari au lieu de se jeter dans la mer. Grâce ce phénomène particulier, le delta abrite de nombreux biotopes différents qui attirent une grande variété d’animaux. Outre les éléphants, les buffles, les hippopotames, les crocodiles et les rhinocéros, l’endroit est réputé pour ses antilopes rares telles que le lechwe, le grand koudou, l’hippotrague noir et le sitatunga. Le tout sans oublier de nombreux félins (lions, léopards, lycaons, guépards…) et des centaines d’espèces d’oiseaux. Le delta de l’Okavango, avec ses milliers d’îles et son labyrinthe de cours d’eau, est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.

(suite…)

Le mystère Ibn Mâdjid

Ahmad Ibn Mâdjid, né vers 1425 et mort en 1500, serait le premier grand navigateur arabe. Poète et écrivain, il écrivit une trentaine de traités compilant toutes les connaissances de l’époque en matière de navigation et d’astronomie nautique. Ses ouvrages permirent aux autres capitaines du golfe persique d’atteindre l’Inde et de fonder les premiers comptoirs commerciaux le long de la côte Est africaine et d’établir la suprématie commerciale d’Oman sur l’Océan Indien. Pourtant, Ahmad Ibn Mâdjid n’est pas considéré comme un héros par ses pairs mais bien plutôt comme un traître.

(suite…)

Musée du Quai Branly, exposition « L’Afrique des routes »

Après l’exposition de l’Institut du Monde Arabe consacrée aux navigateurs rs arabes qui ont sillonné l’Afrique, l’Asie et l’Europe mais aussi l’Océan Indien à la recherche des épices, le Musée du Quai Branly propose jusqu’en novembre une exposition sur l’Afrique carrefour du monde. En effet, les Africains n’ont jamais vécu dans l’isolement. Longtemps ignorés, les échanges panafricains et extra-africains ont pourtant débuté voici des millénaires, bien avant la colonisation et l’arrivée des premiers navires portugais au XVe siècle. En témoignent les sculptures, pièces d’orfèvrerie ou d’ivoire, peintures et autres objets présentés dans l’exposition.

(suite…)

La grande saga des épices I

Il y a là du poivre, de la vanille, de la cardamone. Le guide raconte leur histoire, nous apprend à les reconnaître. Ici, il froisse une feuille et gratte une écorce. De la cannelle. Ailleurs, il fait sentir les longues fleurs violet-pâle d’un giroflier. Plus loin, il sépare un fruit jaune. Au cœur, un noyau brun sombre entouré d’une écorce rouge sang ; une noix de muscade et son macis. Nous sommes ici dans une des nombreuses plantations de Zanzibar et ce pourrait être le Jardin d’Eden tant la nature y est luxuriante et paisible. Mais voilà. A écouter l’histoire de ces plantes, on comprend vite qu’elles furent synonymes de mort et de profit pendant plusieurs siècles. La recherche des épices et le monopole de leur exploitation engendreront en effet dans l’Océan Indien des décennies de luttes sans merci.

(suite…)

Safari étoilé

En Afrique, la faune, la flore, les paysages et les habitants focalisent toute votre attention. C’est plus que normal. Alors, après un safari chargé en émotions, il est rare que vous preniez le temps de regarder le ciel ; apéritif au coucher de soleil, dîner près du feu de camp et hop sous la moustiquaire ! Dommage. Le ciel africain est un des plus beaux du monde et les lodges, se trouvant loin de toute pollution industrielle et lumineuse, sont autant d’observatoires astronomiques d’où admirer la myriade de constellations qui parsèment la voûte céleste.

(suite…)

Stone Town, rêve de pierres à Zanzibar

Inscrite au Patrimoine de l’Humanité de l’Unesco, la vieille ville de Zanzibar ou « Stone Town » fait depuis plusieurs années l’objet d’intenses restaurations. Le « Beit-el-Ajaib » ou Palais des Merveilles, tout comme le fort portugais, le front de mer et les jardins Forodhani, tout juste réhabilités par l’Aga Khan, et le magnifique dispensaire Ithnasheri, désormais maison de la Culture, retrouvent leurs fastes d’antan.

(suite…)

Zanzibar, l’île aux mille et une épices

L’un des atouts majeurs de Zanzibar est sa nature généreuse et exubérante. « Zayn Za’l barr » -beau est ce pays- se seraient écriés les premiers navigateurs arabes qui découvrent alors une île couverte d’une végétation luxuriante. De cette exclamation serait né le nom de l’île, devenue depuis un paradis pour la culture des épices, un des principaux pilliers économiques du pays avec le tourisme.

(suite…)

Mozambique : les Bazaruto, archipel nature

Au large de la côte du Mozambique, l’archipel de Bazaruto égrène ses six îles dans une mer translucide. Y aller reste une aventure. Il faut passer par l’Afrique du Sud, faire escale à Johannesburg et prendre un vol de trois heures environ pour atteindre Villankullos, au Mozambique. Après ce sera l’hélicoptère ou, pour les voyageurs au lent cours, le bateau. Tout cela pourquoi exactement ?

(suite…)

Découvrez le Zimbabwe dans les meilleures conditions

Profitez du départ garanti du 26 février au 9 mars 2017 que nous vous proposons pour découvrir le Zimbabwe en compagnie de Bernard Calonne, guide chevronné et parfait connaisseur de la destination. Certes, il y a les chutes Victoria sur le fleuve Zambèze, découvertes naguère par Livingstone, mais le Zimbabwe a bien d’autres merveilles naturelles et culturelles à vous faire découvrir.

(suite…)

Botswana et fièvre jaune

Le Botswana vient de mettre à jour la liste des pays infectés par la fièvre jaune. Toute personne en provenance ou ayant séjourné dans un de ces pays devra obligatoirement produire un certificat de vaccination contre la fièvre jaune en cours de validité à l’entrée du Botswana. Pour mémoire, le vaccin est valable 10 ans. Si la liste peut paraitre longue, la bonne nouvelle est que la Tanzanie et la Zambie n’en font plus partie, ce qui peut vous permettre de faire des safaris combinés entre ces pays.

(suite…)